Deux médailles pour la France aux Championnats du monde d’athlétisme

09/08/2017

Deux médailles pour la France aux Championnats du monde d’athlétisme

Mardi soir à Londres dans le cadre des Championnats du monde d’athlétisme la France a brillé au travers des performances des sportifs Renaud Lavillenie en saut à la perche qui a décroché une médaille de bronze, et Pierre-Ambroise Bosse qui est allé chercher la première place du 800 mètres, s’appropriant la 11ème médaille d’or mondiale dans l’histoire de l’athlétisme français.

Pierre-Ambroise Bosse va arracher la médaille d’or du 800 mètres

C’est une incroyable finale du 800 mètres qu’a offert à la France le coureur Pierre-Ambroise Bosse hier soir à Londres, en survolant la course et en enrhumant ses concurrents deux cent mètres avant la ligne d’arrivée.

Alors que le Nantais de 25 ans n’avait pas remporté de médaille depuis 2012, cet excentrique coureur annonçait ne viser que la première place.

Après un départ honnête puis s’être fait légèrement bloqué dans le premier virage, le français a visé la lune à 200 mètres de la ligne d’arrivée, expliquant : « Je me suis dit : "pourquoi pas tenter quelque chose de fou ?"

On l’a alors vu déboiter à l’extérieur du peloton et remonter les quatre concurrents devant lui avant l’ultime virage et la dernière ligne droite durant laquelle il n’a rien lâché pour finir sa course en première place en 1'44"67.

Après sa victoire, Pierre-Ambroise Bosse déclarait « J’ai l’impression d’être un gamin de 15 ans, je l’ai plus fait à l’envie et au panache que sur la performance. C’est quelque chose de fou. Dans la dernière ligne droite, je ne comprenais pas, je vivais un rêve, personne ne me doublait ! »

Renaud Lavillenie remporte une médaille de bronze en saut à la perche

Après s’être qualifié pour la finale du saut à la perche en sautant à 5,70m, Renaud Lavillenie, le recordman du monde a essuyé plusieurs tentatives infructueuses lors de la finale, qu’il disputait contre quatre concurrents (Sam Kendricks, Xue Changrui, Piotr Lisek et Pawel Wojciechowski).

Tout d’abord, il échoue à 5,82m puis 5,89m, pour mieux survoler cette hauteur de barre lors de son dernier essai. Deux de ses concurrents échouent à cette hauteur et sont éliminés, alors que Lavillenie va ensuite chercher les 5,95m qu’il ne parvient pas à franchir. Sam Kendricks n’échoue pas à cette hauteur et le médaillé olympique français tente alors la barre des 6,01m mais ne s’élève pas assez pour la passer. L’américain Kendricks remporte donc la médaille d’or à 5,95m devant le polonais Piotr Lisek à 5,89 puis le français Renaud Lavillenie à la même hauteur.

Le spécialiste du saut à la perche français, à qui l’or tourne une nouvelle fois le dos, s’est dit satisfait de cette médaille expliquant « C’est une médaille, encore. Je préfère avoir cinq médailles qu’une seule en or ». En Championnats du monde, Renaud Lavillenie a en effet remporté quatre médailles de bronze et une d’argent, toutefois il ne renonce pas à l’or mondial et souhaite être présent aux Championnats du monde de 2019.

Posté par Raphaël DUMONT le 09/08/2017

Laisser un commentaire

Captcha image