Emmanuel Macron sera à Lausanne dès ce soir pour défendre les Jeux Olympiques de 2024 à Paris

10/07/2017

Emmanuel Macron sera à Lausanne dès ce soir pour défendre les Jeux Olympiques de 2024 à Paris

L’opération séduction du comité de candidature de la ville de Paris continue et se jouera à Lausanne aujourd’hui et demain, dans le cadre de la présentation des dossiers de candidature mardi, ainsi qu’en marge d’une session extraordinaire du Comité International Olympique, qui réunit l’ensemble de ses membres afin de voter ou rejeter le projet de double attribution des Jeux Olympiques de 2024 et 2028 aux villes candidates de Paris et Los Angeles.

En « guest stars » du comité de candidature lors de ce déplacement à Lausanne, nuls autres que le Président de la République Emmanuel Macron et son épouse Brigitte Macron, accompagnés de Laura Flessel la Ministre des sports, ainsi qu’Anne Hidalgo la maire de Paris.

Les temps forts du déplacement : une visite du musée olympique ainsi qu’un dîner en compagnie des membres du CIO, la présentation du dossier de candidature, puis une conférence de presse.

En mai dernier, alors que le Président de la République donnait de sa personne lors de la visite de la délégation du comité d’évaluation du CIO qu’il avait reçu à l’Élysée, puis en participant à diverses activités sportives de démonstration, celui-ci expliquait : « Je pense que Paris 2024, c'est un projet porté par tout le pays. Il est important d'envoyer le signal que le chef de l'Etat est aussi au rendez-vous parce que la population française est au rendez-vous. »

Les jeux Olympiques de Paris 2024… ou rien !

Désormais, alors que seulement quelques heures nous séparent du vote qui adoptera ou non la double attribution des JO 2024 et 2028, la France et le comité de candidature de Paris maintiennent leur cap et répètent leur refus d’avoir à reporter leur projet à 2028.

Alors que des citoyens parisiens et provinciaux refusent l’organisation de ces jeux, le gouvernement français, lui, semble clairement opposé à leur organisation à Paris en 2028, répétant « On est clairement sur un projet pensé pour 2024, on s'estime prêts pour 2024 et aujourd'hui notre seule perspective, c'est 2024. »

Cette présentation du dossier de candidature apparaît comme la dernière étape d’une rude compétition, dont le CIO attribuera la victoire le 13 septembre prochain depuis Lima, au Pérou.

Ci-dessus le Président de la République française Emmanuel Macron et les membres de la délégation d'évaluation du CIO en mai dernier à Paris.

Posté par Raphaël DUMONT le 10/07/2017

Laisser un commentaire

Captcha image