La France va accueillir le premier tournoi de rugby sur l’eau au monde

16/06/2017

La France va accueillir le premier tournoi de rugby sur l’eau au monde

Du 17 au 22 juillet, le désormais célèbre Tournoi des Six Stations qui a instauré le rugby sur neige, va s’introduire dans un nouvel environnement et fouler un terrain encore inconnu, puisqu’il se change en Tournoi des Six Stations Balnéaires !

À quelques mètres des plages de six différentes stations balnéaires, cet été les baigneurs et vacanciers pourront apprécier un spectacle hors-du-commun, durant lequel deux équipes de 5 joueurs contre 5 s’affronteront autour d’un ballon ovale, sur un terrain synthétique flottant, pour trois matchs par jour de « rugby à toucher », en crampons, avec option baignade.

Ouvert aux joueurs amateurs des villes dans lesquelles ce terrain éphémère et insolite sera posé, le Tournoi de Six Stations Balnéaires est né après le fort engouement suscité par son homologue sur neige, dont le succès en fait désormais un rendez-vous incontournable pour les amateurs de rugby en hiver. Au travers de six différentes villes, d’anciens joueurs internationaux tricolores se mélangeront donc aux amateurs pour trois rencontres par jour, dans les villes de Sète, Palavas-les-Flots, Marseillan, Valras-Plage, Gruissan, puis Port-Barcarès.

Un terrain flottant et des plongeons pour marquer

C’est une pelouse synthétique de 40x35 mètres posée sur une barge flottante qui accueillera les 5 participants de chaque équipe. Au total, ce sont 24 joueurs internationaux français et étrangers qui participeront aux différents matchs.

« La particularité de la pratique, c’est que c’est du rugby à toucher, il n’y a pas de touche, pas d’en-but, donc si on passe en touche ou si on marque un essai, on plonge dans l’eau. On joue en crampons, donc ce sera du vrai rugby avec une vraie rapidité de jeu." expliquait Yann Delaigue, l’ancien international français aux 20 sélections en équipe de France, qui a créé et organisé l’évènement.

Jusqu’ici, seule la stabilité et l’équilibre des joueurs sur le terrain peut être la seule ombre au tableau ; toutefois, l’ouvreur français qui a lancé l’idée a annoncé que des études avaient été menées et que les vagues méditerranéennes ne devraient pas gêner le bon déroulement des matchs.

Posté par Raphaël DUMONT le 16/06/2017

Laisser un commentaire

Captcha image