Le handball français perd deux représentants hors-du-commun

21/03/2017

Le handball français perd deux représentants hors-du-commun

C’est désormais certain, les joueurs de handball Daniel Narcisse (arrière) et Thiery Omeyer (gardien de but) ont officialisé leur décision de prendre leur retraite internationale une fois achevées les phases de qualification pour les Championnats d’Europe de handball masculin en 2018.

Au vu de leurs carrières, l’annonce est plutôt lourde à admettre, tant ces deux joueurs ont contribué au rayonnement du handball tricolore de par le monde. On ne compte plus les récompenses et la joie qu’ils ont participé à procurer à leur public, dont l’engouement exponentiel rime avec leurs sélections en équipe de France.

C’est donc ce mardi 21 mars, jour du Printemps, que Thierry Omeyer et Daniel Narcisse ont confirmé leur retraite de la sélection Française.

Le dernier ramdam en leur honneur aura donc lieu à la fin de saison 2017, lors des deux dernières rencontres qualificatives pour l’Euro 2018.

Des sélections tricolores et des palmarès à faire tourner la tête

Respectivement âgés de 40 (T. Omeyer) et 37 ans (D. Narcisse), les deux joueurs français ont porté le maillot tricolore pour la première fois en 1999 et 2000. Omeyer a été élu meilleur joueur du monde en 2008 et Narcisse en 2012. On notera également la consécration pour Thierry Omeyer de « meilleur gardien de handball de tous les temps » en 2010.

À eux deux, leur palmarès comprend quatre titres olympiques, 10 titres mondiaux, 6 titres européens, 10 médailles de champions de France.

Les joueurs ont choisi pour le moment de ne pas mettre de terme à leur carrière en club, toutefois, qu’ils continuent avec le PSG.

Ceux que l’on aura surnommés les costauds, les barjots, les experts se seront inscrits comme deux monuments du handball français pendant plus d’une décennie.

Thierry Omeyer déclarait lors de la conférence de presse de ce mardi : « Ça a été une décision difficile à prendre. Mais c’est une décision que j’avais prise depuis un petit moment. Il fallait prendre le temps de la réflexion, pour être sûr que ce soit la bonne. Je pense que c’est le bon moment. S’il doit y avoir un moment idéal, c’est aujourd’hui, au lendemain de ce titre mondial. Ça a été beaucoup de bonheur. Un honneur et une fierté de porter ce maillot aussi longtemps, de vivre toutes ces aventures. Avec énormément de titres, des moments difficiles, mais je ne changerais rien. »

Posté par Raphaël DUMONT le 21/03/2017

Laisser un commentaire

Captcha image