Le Paris Saint-Germain dans le viseur de l’UEFA pour contrôler son mercato

11/09/2017

Le Paris Saint-Germain dans le viseur de l’UEFA pour contrôler son mercato

Malgré un mercato gargantuesque et un début de championnat de Ligue 1 en fanfare, le Paris Saint-Germain peut frémir car il est dans le viseur de l’UEFA, qui souhaite contrôler le respect du club pour les règles imposées de fair-play financier durant ce dernier mercato estival.

C’est vendredi 1er septembre 2017 que l’instance de football européenne de l’UEFA a annoncée l’ouverture d’une enquête formelle concernant « la conformité du club avec l’exigence de l’équilibre financier, en particulier à la lumière de son activité de transfert récente ».

À l’origine de cette investigation, sans surprise, les transferts pharaoniques des joueurs Neymar Jr et Kylian Mbappé, dont les achats ou prêts ont coûté respectivement 222 millions d’euros pour le capitaine de l’équipe brésilienne, ainsi que 180 millions d’euros pour l’ancienne pépite monégasque.

Ainsi, l’UEFA s’est expliquée : « Au cours des prochains mois, la Chambre d’enquête de l’Organisme de contrôle financier des clubs de l’UEFA se réunira régulièrement afin d’évaluer soigneusement toute la documentation relative à cette affaire ».

Les sanctions envisageables pour le PSG

Les sanctions envisageables pourraient être nombeuses à l’encontre du Paris Saint-Germain, si le club parisien était reconnu coupable de non-respect du fair-play financier.

Néanmoins, celle la plus probable semble être la sanction financière. On se souvient de telles pénalités attribuées au PSG ainsi qu’à Manchester City en 2014.

Dans un autre son de cloche, le club de Nasser Al-Khelaïfi pourrait voir ses effectifs réduits par sanction, comme il avait été le cas lors de la saison 2014-2015, sous l’égide de Laurent Blanc. Le recrutement encadré serait, lui aussi, listé parmi de potentielles sanctions ; ainsi les fonds disponibles pour des achats de joueurs seraient limités à une certaine somme, et le club devrait vendre à valeur égale avant d’entamer toute transaction.

Enfin, une autre des sanctions importantes, si ce n’est la plus grave, qui pourraient frapper le PSG, serait l’exclusion des compétitions européennes.

Le président du PSG a expliqué être tout-à-fait disponible et conciliant au regard des éventuelles investigations menées dans le cadre de cette enquête.

Posté par Raphaël DUMONT le 11/09/2017

Laisser un commentaire

Captcha image