Le soutien des français aux JO de Paris 2024 moins fervent que celui des américains pour Los Angeles

06/07/2017

Le soutien des français aux JO de Paris 2024 moins fervent que celui des américains pour Los Angeles

Très récemment, les résultats d’un sondage mené en février dernier auprès des populations américaine et française, habitants de Los Angeles, de Paris, et des régions de ces pays, a mis en lumière une ferveur plus intense aux USA qu’en France à l’idée de recevoir les JO en 2024.

Ainsi, on peut constater au travers de ce sondage que 78% des sondés américains sont favorables à une édition des JO 2024 à Los Angeles, contre 63% de français interrogés souhaitant voir ces jeux à Paris.

Par ailleurs, ce même sondage laisse apparaître que 23% des parisiens ne souhaitent pas voir Paris être élue ville hôte des Jeux Olympiques. Cette enquête nous montre donc que près d’un parisien sur quatre serait donc hostile à voir sa ville héberger ces JO. Ces raisons semblent, entre autres, poussées par la crainte de voir le contribuable devoir payer cher ces jeux, ainsi qu’en raison des potentielles menaces terroristes actuelles.

La course à l’investiture de la ville hôte des Jeux Olympiques de 2024 entre Paris et Los Angeles est pleine de rebondissements et fait couler beaucoup d’encre. Entre candidatures acharnées, redoublement d’efforts, double attribution et fuites d’informations, il faut avoir le cœur bien accroché pour suivre l’évolution de cette campagne de candidatures.

Le rapport de la commission d’évaluation a été publié

Initié, analysé et publié ensuite dans le rapport de la commission d’évaluation du CIO, suite à leurs visites des villes en compétition pour organiser les Jeux Olympiques en 2024, le sondage sur l’engouement des populations des pays et villes concernés est également accompagné par un descriptif détaillé des avis concernant les villes candidates.

Dans la lignée des impressions partagées par Patrick Baumann, le président de la commission d’évaluation du CIO, à l’issue des visites de LA et Paris en mai dernier, les deux villes en lice présentent toutes deux de nombreux pertinents avantages à pouvoir accueillir ces JO.

Le président du CIO expliquait ainsi : « Les deux projets diffèrent de par leur nature, mais chaque ville présente une proposition parfaitement authentique qui reflète le meilleur de ce que chacune a à offrir. »

Avec un procédé de double attribution des JO 2024 et 2028 qui sera très certainement plébiscité à travers un vote, la semaine prochaine lors d’une session extraordinaire du CIO, l’ultime question qui demeure est: Los Angeles puis Paris, ou Paris puis Los Angeles ?

 

Posté par Raphaël DUMONT le 06/07/2017

Laisser un commentaire

Captcha image