Le Sporting Club de Bastia au cœur d’une polémique raciste

23/01/2017

Le Sporting Club de Bastia au cœur d’une polémique raciste

C’est lors de la rencontre Bastia-Nice de la 21ème journée de Ligue 1, ainsi que durant les entraînements d’avant match que l’attaquant international italien Mario Balotelli a été insulté et pris à partie par des supporters du club de Haute-Corse, qui ont scandé des cris de singe à son encontre, marquant ainsi la vigueur d’une pensée raciste qu’on souhaiterait voir éradiquée des stades de foot et du monde en général.

Les images parlent d’elles-mêmes et confirment l’interrogation de Mario Balotelli postée sur son compte Instagram après la rencontre contre Bastia : « Hier (vendredi), le résultat contre Bastia était bon. Mais j’ai une question pour les français. Est-il normal que des supporters de Bastia fassent des cris de singe et des ouh ouh pendant tout le match et que personnes dans les commissions de discipline ne dise rien ?  Est-ce que le racisme est légal en France ? Ou seulement à Bastia ? UNE VRAIE HONTE »

Plusieurs images durant la rencontre prouvent clairement et distinctement l’implication de certains supporters dans ces insultes et invectives racistes. Alors que les injures à l’encontre des joueurs sont monnaie courante dans les tribunes des stades, les cris et apologie du racisme, sont eux, condamnables par la justice française, ce que n’a pas manqué de faire remarquer la vice-présidente de la Ligue Internationale contre le racisme, Sabrina Goldman, qui a décidé de saisir les tribunaux en portant plainte contre le Sporting Club de Bastia.

Des supporters à l’entraîneur

Alors que des vidéos ont filmé les débordements sur le terrain, une autre vidéo ne laisse planer aucun doute quant à la participation de l’entraîneur du Sporting Club de Bastia à ces comportements insultants, alors qu’on le distingue clairement insulter Mario Balotelli pendant que les joueurs regagnent leurs vestiaires.

La défense adoptée par le club corse maintient qu’à aucun moment le personnel encadrant la rencontre n’a remonté des informations expliquant de tels agissements, elle se dit stupéfaite de telles accusations.

 

Posté par Raphaël DUMONT le 23/01/2017

Laisser un commentaire

Captcha image