Les championnats du monde de surf ont débuté ce week-end à Biarritz

22/05/2017

Les championnats du monde de surf ont débuté ce week-end à Biarritz

Du samedi 20 au dimanche 28 mai 2017 se déroulent les Championnats du monde de surf à Biarritz, organisés par la Fédération Français de Surf.

Avec déjà deux françaises sur le podium parmi Pauline Ado et Johanne Defay, la France peut d’ores-et-déjà se réjouir, néanmoins, la compétition revêt d’autres challenges, entre les Jeux Olympiques  dans le viseur, et des mesures de sécurité au diapason de l’état d’urgence décrété en France.

La surfeuse française Pauline Ado a donc remporté le titre de Championne du monde de surf, placée juste devant sa compatriote Johanne Defay. La toute jeune médaillée d’or avait, par le passé, été sacrée Championne du monde Junior en 2009 mais avait connu ensuite trois défaites successives en finales de cette compétition professionnelle. Elle déclarait après sa victoire : « C’est trop génial que Johanne et moi arrivions première et deuxième. Je suis si contente pour l’équipe. […] Cette compétition, ça fait quatre fois que je la fais, quatre finales, et jusqu'ici je n'avais jamais réussi à accrocher la première place. »

Deux éditions des Jeux Olympiques dans le viseur

Adopté en 2016 par le CIO, le surf sera une discipline présentée et disputée aux Jeux Olympiques pour la première fois à Tokyo en 2020. Ces médailles tricolores sont donc de bon augure et permettent d’envisager cette compétition sereinement.

Sous une autre approche, on voit dans ces mondiaux de surf en France une bonne occasion de prouver au CIO que la candidature de Paris pour accueillir les JO 2024 possède de nombreuses cordes à son arc, en voyant dans Biarritz une potentielle ville hôte des épreuves de surf.

La France étant toujours rythmée par les mesures mises en place sous l’état d’urgence, la sécurité a été un aspect extrêmement respecté par la Fédération Française de Surf. Ainsi, des mesures ont été mises en place telles que l’isolement des athlètes, la création de zones de filtrage et de fouilles du public, ou encore la mobilisation de bénévoles triés sur le volet et de professionnels de la sécurité.

Dès demain commencent les épreuves masculines, qui s’achèveront le dimanche 28 mai.

Ci-dessous, les deux françaises Pauline Ado et Johanne Defay :

 

 

Posté par Raphaël DUMONT le 22/05/2017

Laisser un commentaire

Captcha image