Les limites de dépôts et retraits chez les bookmakers


Étant débutant dans le domaine du pari sportif, vous souhaitez connaître les limites de dépôts et de retraits ? Ce principe de limitation peut être assez difficile à comprendre. Mais il n’y a pas à s’inquiéter puisque nous disposons de toutes les informations dont vous pourrez avoir besoin et nous serons ravis de vous en faire part.

Une autolimitation

D’après la loi promulguée par ARJEL, chaque parieur a le droit de fixer ses propres limites de dépôts et de mises, l’objectif étant de diminuer les risques de dépendance aux jeux. Lors de votre inscription sur un bookmaker sous ARJEL, vous devrez donc fixer une somme maximale journalière, hebdomadaire, mensuelle ou un cumul des 3. Par exemple, vous pouvez choisir un dépôt maximal quotidien de 5 euros. À tout moment, vous pouvez modifier vos limites. Si vous souhaitez diminuer la somme limite, la modification se fera instantanément. Par contre, vous devrez attendre 48 heures pour la validation d’une augmentation.

Les limites de dépôts par le bookmaker

Si vous avez la possibilité de vous limiter dans vos dépôts, sachez que les bookmakers vous imposent également des limites de dépôts. Il s’agit souvent d’un montant minimum, mais il y a aussi des dépôts maximums. Il est difficile de donner une somme précise à ces limites, puisque ces dernières varient en fonction du bookmaker.

Chez Unibet, vous devez faire un dépôt minimum de 5 euros. Mais cette somme ne vous permettra pas d’accéder au bonus maximum offert pour la première inscription chez ce bookmaker. Le même montant minimum est exigé chez PMU. Par contre, le dépôt minimum est de 10 euros chez Bwin, Betclic, France-Pari et NetBet. Concernant le dépôt maximum, PMU impose le dépôt maximum de 750 euros en une fois et 6000 euros par mois. Chez Unibet, le maximum est de 750 euros par mois.

Les limites de retraits

Vous ne vous attendez pas à ce que l’on vous impose une limite pour vos retraits ? Eh bien, ce genre de barrière existe également aux paris sportifs. En effet, certains bookmakers imposent un montant minimum pour débloquer vos fonds. Chez Betclic par exemple, vous devez avoir 15 euros au minimum pour pouvoir demander un retrait. Pour Bwin, France-Pari, NetBet et Genybet, le montant de retrait minimal est de 10 euros. Tout comme le dépôt, il existe également une somme maximale pour le retrait qui change selon le site de pari en ligne.

Le seuil de virement automatique

Sur les bookmakers, vous aurez la possibilité de fixer le seuil de virement automatique. Dès que votre solde d’argent réel dépasse ce seuil, la différence est virée automatiquement sur votre compte bancaire. Prenons un exemple. Si vous avez fixé votre seuil de retrait automatique à 200 euros et que vous avez un gain de 300 euros suite à un pari, un virement automatique se fera puisque les 200 euros sont dépassés.

Ce ne sont que des exemples. Si vous souhaitez connaître les vraies limites qui vous sont imposées, n’hésitez pas à demander à votre bookmaker en contactant le service client.

En attendant vous pouvez profiter des guides mis à votre disposition pour en savoir plus sur les paris sportifs.