Martingale dans les paris sportifs : le piège ?


Plusieurs méthodes pour gagner aux paris sportifs sont proposées sur le web dont la martingale. Cette tactique typique des casinos peut aussi s’appliquer pour les paris en ligne. Elle consiste à accroitre la mise à chaque fois que l’on perd. Est-ce un piège ou une bonne technique de gain ?

Ce qu’est vraiment la martingale

La martingale ou montante est une méthode de gain prenant son origine dans les casinos. Pour compenser une première perte, ce système suggère d’augmenter la mise sur un autre pari jusqu’à obtenir un gain. Une formule simple permet de calculer le multiplicateur nécessaire pour augmenter la somme engagée soit cote/ (cote-1).

Par exemple si l’on joue sur une cote de 3, en cas de perte il faudra multiplier la mise par 3/ (3-1)= 1.5. Donc pour une mise initiale de 10euros, on doit placer 15euros sur le prochain pari.

Il existe également d’autres types de martingale. La première consiste à doubler la mise à chaque perte pour n’importe quelle cote. La seconde nommée « Grande Martingale » ne se contente pas de doubler la somme initiale. Le parieur doit gonfler son pari par une autre unité. Autrement dit s’il mise 1 euros au départ, il devra placer 2euros+1euros=3euros sur le pari suivant. Enfin, lav« Martingale d’Alembert », moins risquée que la précédente se résume à ajouter une unité à chaque perte. Par exemple pour une mise de 5 euros perdue, on ajoute 5 euros à la suivante et ainsi de suite. Les mises en cas de pertes deviennent successivement 10euros, 15euros, 20euros…

Exemple concret sur la martingale

Nous choisissons de pronostiquer sur le match entre PSG et FC Barcelone sous la forme 1N2. Nous parions d’abord sur la victoire de FC Barcelone à 10euros pour une cote de 2.00. Mais l’équipe perd, alors on a aussi perdu notre 10euros. Nous allons chercher un autre match côté 2.00. Par exemple Olympique de Marseille contre FC Bastia de la Ligue1. Nous misons 2/ (2-1)*10euros = 20euros sur la victoire de Marseille. Par chance, cette deuxième équipe gagne. On obtient alors 40euros et notre perte est recouverte. En effet le bénéfice vaut gain-mise=20euros et moins les 10euros perdus, on possède 10euros de plus. 

La martingale dans les paris sportifs : un piège à éviter

Certes cette tactique peut marcher pour recouvrir nos pertes d’après l’exemple ci-dessus. Mais elle reste dangereuse. Le fait d’augmenter de plus en plus la somme engagée peut emmener un parieur à la banqueroute. Le risque de perdre l’intégralité de notre capital devient très important. Une montante à chaque perte peut aussi inciter un joueur à l’addiction des paris car il ne contrôle plus son ambition. En plus les arnaques se référant à cette méthode se développe sur la toile comme la méthode des petites cotes ou les multiples. La martingale figure donc parmi les techniques de gain à éviter.

Cependant, si l’on veut prendre le risque de l’appliquer on peut toujours essayer de réduire le multiplicateur ou de fixer sa montante à 3 pertes par exemple.

Si la Martingale ne vous tente pas, lisez notre prochain article sur comment devenir un bon parieur !

Ou choisissez un autre guide pour encore plus de conseils et astuces !